http://fr.netlogstatic.com/p/oo/050/476/50476651.jpg

Les 4 accords Toltèques

 

QUE VOTRE PAROLE SOIT IMPECCABLE 
Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui. 

NE REAGISSEZ A RIEN DE FACON PERSONNELLE 
Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles. 

NE FAITES AUCUNE SUPPOSITION 
Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul cet accord peut transformer votre vie. 

FAITES TOUJOURS DE VOTRE MIEUX 
Votre mieux change d'instant en instant, quelle que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets. " 

http://fr.netlogstatic.com/p/oo/050/476/50476649.jpg

De quoi s’agit-il ?

« Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords visant à briser nos croyances limitatives, précise Maud Séjournant. Celles que nous développons depuis l’enfance, qui distordent la réalité et nous maintiennent dans la souffrance. » À force de conditionnements culturels et éducatifs (sur ce qui est juste ou faux, bon ou mauvais, beau ou laid) et de projections personnelles (« Je dois être gentil », « Je dois réussir »…), nous avons intégré une image fausse de nous-même et du monde. 

Ces idées ne sont pas nouvelles. « Elles reprennent les principes de la thérapie cognitive, qui démontrent à quel point le manque de distance ou la généralisation abusive sont des pièges», remarque le psychiatre François Thioly. Pourquoi alors cet engouement ? D’après Maud Séjournant, le talent de l’auteur est d’expliquer ces quatre accords avec des mots simples et des cas concrets. « Il n’est pas nécessaire d’être initié pour les mettre en pratique, poursuit Thierry Cros, coach et auteur de Maîtriser les projets avec l’extreme programming (Cépaduès, 2004). Miguel Ruiz n’ordonne rien. Il laisse entendre que s’il a pu s’approprier ces accords, tout le monde peut le faire. » 

Ajoutez à cela la formulation même des préceptes, « qui tiennent en quelques mots, faciles à retenir », selon Jacques Maire, directeur des éditions Jouvence, auxquelles on doit la version française de l’ouvrage, et vous détenez le secret de ce best-seller. 

 

http://i86.servimg.com/u/f86/12/26/78/49/statue10.jpg
Qui sont ces Toltèques ?

Guerriers du nord de l’Amérique latine, les Toltèques ont vécu dans l’actuel Mexique entre les années 1000 et 1300. D’après les légendes et les vestiges retrouvés, ce peuple a développé le raffinement dans les arts et l’architecture, ainsi qu’une sagesse dont les fameux accords seraient la clé essentielle. Revendiquant fièrement cet héritage, les Aztèques auraient transmis le savoir et la philosophie des Toltèques. 
Que votre parole soit impeccable 

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. 

« Miguel Ruiz rappelle le pouvoir du verbe sur le psychisme, explique Olivier Perrot. Qui n’a pas gardé en mémoire une phrase blessante d’un parent ? Et ne la fait pas encore résonner une fois adulte ? » La parole est un outil qui peut détruire. Ou construire. Contrairement à ce que nous croyons souvent, les mots ont du poids : ils agissent sur la réalité. « Dites à un enfant qu’il est enrobé et il se sentira gros toute sa vie », assure Olivier Perrot. 

http://envoldelaigle.kazeo.com/sites/fr/photos/428/photo-428711-L.jpg
Comment s’y prendre ?

En cultivant la modération dans ses propos : ne pas en dire trop, ni trop vite. 

Et, d’après le chaman Miguel Ruiz, cela commence dans le discours que l’on se tient à soi-même : « La clé, c’est l’attention à notre discours intérieur », renchérit Thierry Cros, coach. 

Les critiques et les jugements que nous cultivons sur autrui, 
mais aussi les sempiternels « Je suis nul », 
« Je suis incapable » ou 
« Je ne suis pas beau » que nous entretenons à notre sujet sont des paroles négatives qui polluent notre mental. 
Or, elles ne sont que projections, images faussées en réponse à ce que nous croyons que l’autre ou le monde attend de nous. 

Conclusion : parlons peu, mais parlons vrai, en valorisant aussi nos atouts et ceux d’autrui. 


En résumé, ne dire que ce que l'on pourrait voir répéter aux intéressés sans rougir. 
Apprendre à tenir sa langue, c'est mieux que de se répandre en critiques négatives. 

Ce que font ou disent les autres, même si cela vous concerne, n'en faites pas une affaire personnelle. Chacun parle, agit et réagit par rapport à lui-même, par rapport à ce qu'il croit, ce qu'il voudrait, ce qu'il attend de vous mais en aucune manière vous ne devez laisser les actes ou les paroles des autres vous perturber. 

Ceci ne vous appartient pas, ne le prenez pas pour vous. 

Avant de juger une situation, prenez toutes les précautions, posez toutes les questions qui vous viennent à l'esprit et aux personnes directement concernées. 
N'écoutez pas les rumeurs, dans les lycées, rien de pire ! 

Donner le maximum de soi-même dans chaque situation est la seule chose à faire pour être en accord avec soi-même. Aider, soutenir les autres, les écouter ….Le mieux possible. 

 

Retour à l'accueil