Huile de ricin: prodigieux remède d’antan

L’huile de ricin, appelée « castor oil » en anglais, est une huile végétale tout à fait unique qui mérite d’être en primeur.

On l’utilise en externe, en massage ou en cataplasme pour son action anti-inflammatoire et antidouleur, et surtout pour décongestionner le système lymphatique.

 

C’est Edgar Cayce, ce célèbre medium américain du XXe siècle, qui a fait connaître les principales utilisations de l’huile de ricin. Max Gerson, connu grâce à la thérapie Gerson contre le cancer a poursuivi ses recherches en utilisant l’huile de ricin en cataplasme sur le ventre.

 

Dans quels cas utiliser l’huile de ricin?

 

À la clinique Vitacru, nous la proposons essentiellement en cataplasme sur le ventre et la région du foie pour aider à décongestionner la lymphe, stimuler le système immunitaire et améliorer l’écoulement de la bile. Elle agit également comme un puissant antispasmodique intestinal.

Nous la recommandons également pour les situations suivantes:

 

-- Pour soulager les douleurs musculaires et l’inflammation.

-- Pour les jambes lourdes et chevilles enflées, car elle active la circulation lymphatique et aide à désengorger les tissus.

-- Pour les coupures et éraflures, elle permet d’arrêter rapidement le saignement et calme la douleur.

-- Pour soulager tous les problèmes de peau, en application sur la peau sèche, les gerçures, les brûlures, le psoriasis, l’eczéma et les coups de soleil.

-- Pour améliorer la condition de la cellulite, un massage quotidien d’huile de ricin stimule le système lymphatique et décongestionne la région.

 

Comment faire les cataplasmes? Comment l’appliquer ?

La manière la plus simple de l’utiliser est d’en enduire la peau et de masser, à condition de bien frotter pour la faire pénétrer jusqu’au derme.

Elle peut être appliquée sur n’importe quelle partie du corps : le ventre, le cou, le visage, les mains, etc.

Il est toutefois plus pratique, et plus efficace aussi, d’en faire des emplâtres. Pour cela, il vous faut :

- un tissu de flanelle en coton ou en laine (mais n’importe quel tissu en coton peut aussi faire l’affaire) ;

- une assiette ;

- Bande à crêpe

- du papier cellophane (ou film alimentaire) ;

- une bande de crêpe qu’on trouve en pharmacie (prenez-en une longue si vous souhaitez maintenir le cataplasme sur le ventre) ;

- du scotch dermique (en pharmacie) si vous voulez faire un cataplasme sur une toute petite surface ;

- et du bicarbonate de sodium (on en trouve même en grande surface).

 

1 -Mettez un peu d’huile dans l’assiette.

2 – Placez-la sur le feu ou la plaque électrique (évitez le micro-ondes !) et faites chauffer délicatement (attention : l’huile chauffe très rapidement).

3 – Pliez le tissu en huit épaisseurs. Posez-le dans l’assiette afin qu’il s’imprègne d’huile.

4 – Coupez un morceau de papier cellophane d’une taille suffisamment grande pour qu’il recouvre largement le tissu.

5 – Placez d’abord la compresse (le tissu imbibé d’huile) sur la peau, au niveau de la zone à traiter.

6 – Puis recouvrez-la du papier cellophane.

7 – Enfin, bandez le tout, pour maintenir, avec la bande de crêpe.

 

Après 1 heure d’application au minimum, enlevez l’ensemble.

Rangez la compresse dans une boite en plastique ou un sachet plastique pour la reprendre ultérieurement (en rajoutant à nouveau un peu d’huile chauffée dans l’assiette au moment opportun).

Nettoyez la peau avec de l’eau bicarbonatée.

Pour cela, mélangez, dans un récipient, un verre d’eau et une cuillère à café de bicarbonate de sodium. Vous serez surpris de constater que le bicarbonate dissout le gras.

Renouvelez l’opération tous les jours, pendant plusieurs semaines, en fonction du résultat. Tout dépend de l’ampleur du problème et de la profondeur des tissus à atteindre.

Ajouter une source de chaleur comme une bouillotte chaude pour maximiser l’absorption.

Répéter au quotidien jusqu’à ce que l’état s’améliore.

Les indications

Dans toutes les lectures que j’ai pu trouver sur le sujet, l’huile de ricin a été utilisée avec succès dans de très nombreuses maladies.

Dans son livre « Les miracles de la guérison », par exemple, le docteur William A. McGarey liste l’expérience personnelle et professionnelle qu’il a pu en faire au sein de sa patientèle :

** Disparition d’une excroissance sur la paupière, en la massant quotidiennement avec un mélange d’huile de ricin et de bicarbonate de sodium (comme pour moi, elle tomba sans laisser aucune trace, alors qu’une opération avait été prévue) ;

** Réduction du risque de fausses couches durant la grossesse ;

** Atténuation des vergetures dues à la grossesse ;

** Cessation de n’importe quelle douleur articulaire (arthrite localisée, entorses, etc.) ;

** Guérison d’une kératose cutanée (zones sèches et épaisses sur la peau) ;

** Disparition de nodules lymphatiques ;

** Retour du sommeil dans le cas d’insomnies, même rebelles (une patiente explique qu’elle en imbibait des cotons qu’elle plaçait dans ses oreilles) ;

** Même recette pour des infections de l’oreille ;

** Troubles du comportement et de l’humeur chez les enfants (enfant capricieux, hyperactif, etc.), qui se volatilisent par application d’emplâtres d’huile de ricin sur l’abdomen ;

** Une étrange recette pour le rhume des foins : une goutte d’huile de ricin sur la langue, une fois par jour, avec un compte-gouttes ;

** Éviction d’un très grand nombre d’opérations de l’appendicite, même en phase aiguë;

** Guérisons remarquables, en un temps record, pour des doigts écrasés, des ongles retournés, ongles incarnés, etc.

** Mais aussi guérison de plein d’autres bobos :

* cors aux pieds,

* kystes,

* oignons,

* ichtyose, https://fr.wikipedia.org/wiki/Ichtyose

* nævus, (grain de beauté)

* cholécystite, ('inflammation de la vésicule biliaire.)

* diverses affections du foie,

* sclérodermies, https://fr.wikipedia.org/wiki/Scl%C3%A9rodermie

* maux de tête,

* troubles intestinaux,

* névrite,

* toxémie, https://fr.wikipedia.org/wiki/Tox%C3%A9mie

* rages de dents,

* sinusite, etc.

 

Bref, l’application de cette huile ne semble avoir d’autres limites que celles de votre ingéniosité. Elle serait bonne pour tout !

Je ne doute pas que vous lui trouviez vous-mêmes beaucoup d’autres utilisations.

 

Optimiser la recette……lire la suite…  http://conscience-et-sante.com/huile-de-ricin-prodigieux-remede/

 

A quel endroit du corps faire un cataplasme ?

L’huile de ricin s’applique sur les parties malades. Certaines sont plus accessibles que d’autres.

Sur la douleur……. lire la suite…http://conscience-et-sante.com/huile-de-ricin-prodigieux-remede/

 

Quelques emplacements privilégiés

 

Les résultats sont également spectaculaires sur des ganglions enflammés et douloureux. Parmi les ganglions, les amygdales sont des zones importantes et très souvent problématiques. Les vieilles angines à répétition peuvent laisser des séquelles insoupçonnées (sur la première cervicale par exemple).

 

Enfin, considérez aussi les cicatrices. Mine de rien, elles sont à l’origine de bien des dysfonctionnements dans notre machinerie. En temps normal, la peau doit être souple. Derrière une cicatrice suspecte, il y a toujours des adhérences. Si vous tirez la peau dans tous les sens, même délicatement, vous sentirez que la peau a perdu de sa souplesse.

 

 

Pour terminer, peut-être est-il utile de mentionner le plexus solaire ?

Vous avez sans doute déjà remarqué qu’après plusieurs nuits blanches, il est très difficile de retrouver un sommeil malgré la fatigue. En réalité, arrivé à un point extrême, le corps a du mal à déconnecter et à retrouver son équilibre. Idem pour les émotions (tant centrifuges comme la colère, que centripètes comme la tristesse) : à flirter dans les excès, on n’arrive plus à redescendre. La machinerie s’emballe.

On peut imager cette anomalie comme une surtension du plexus solaire. Un cataplasme dessus permet un retour à la normale rapidement.

 

Bien souvent, les tensions du diaphragme sont en réalité des surtensions du plexus solaire.

 

 

http://vitacru.com/huile-de-ricin/

 

 

 

Retour à l'accueil