Le chou rouge est votre allié antidouleur et anti-raideur !

Il est riche en anthocyanes qui ont un effet antalgique et surtout… il est le roi des sulforaphanes, composés qui vont bloquer la croissance de vos chondrocytes énervées sans affecter leur vitalité.

Vous pouvez le consommer cru ou cuit. Mais vous pouvez également en faire des cataplasmes.

 

Voilà un procédé vieux comme Hérode. Les cataplasmes étaient l’unique médicament des Romains. Contre vos inflammations, le cataplasme de chou rouge est simplement magique.

 

Comment faire ?

 

Achetez un chou rouge frais pour qu’il soit le plus juteux possible et… bio.

Non seulement, il sera plus efficace mais comme il reste longtemps sur votre peau, il est inutile de se faire un cataplasme de pesticides.

Habillez-vous de guenilles, il tâche.

Lavez le nombre de feuilles de chou nécessaire selon la zone à traiter.

Retirez les grosses côtes.

Placez vos feuilles sur une planche à découper et passez votre rouleau (ou une bouteille) dessus.

Placez votre bouillie sur une ou plusieurs feuilles de chou intactes, de la taille de votre cataplasme.

Appliquez votre cataplasme sur la zone à traiter et recouvrez-le d’un linge pour le maintenir.

Enveloppez le tout avec un bandage pour bien fixer votre cataplasme

D’une façon générale, le temps de pose est compris entre deux heures et cinq heures mais vous pouvez le garder toute la nuit si vous le pouvez. Certes, c’est pas très sexy, je vous l’accorde mais très efficace. Lorsque vous vous en débarrassez, ne réutilisez pas les feuilles.

 

Pour comprendre le fonctionnement des chondrocytes :

http://www.lauraazenard.fr/2015/11/06/madame-arthrose/

 

Retour à l'accueil