Pourquoi pleures-tu, dit l'Ange....

 

- Parce que j’ai perdu quelqu’un, dit l’enfant.

- Tu es triste parce qu’il a quitté ta vie ? dit l’Ange.

- Oui. Maintenant je ne le verrai plus, dit l’enfant.

- C’est triste de ne plus voir quelqu’un ?

- Oui, parce qu’il ne sera plus près de moi, parce que jamais plus il ne m’écoutera,

parce que   jamais plus il ne veillera sur moi.

- C’est donc triste juste par rapport à toi ?

- Oui, c’est triste par rapport à moi.

- Et lui, crois-tu qu’il le soit…. triste ?

- Euh… non. Lui, il souffrait trop.

Son corps était trop malade.

 Maintenant, au moins, il ne souffre plus. Il est mieux là-haut.

- Pourquoi ce « au moins » ? Au moins quoi ? Au moins… par rapport à toi ?

- Oui. Lui, il ne souffre plus. Moi, je souffre.

- Non, dit l’Ange. Toi, tu pleures sur toi-même.

- Pas vrai, dit l’enfant. Je pleure parce qu’il va me manquer.

- Ah… ça me plaît d’entendre ça « il va te manquer ».

Mais toi, crois-tu que tu vas lui manquer ?

- Oui, au début. Après, il sera dans la joie.

Il va retrouver les parents et les amis qui étaient partis avant lui et il m’oubliera.

- Quel chagrin !!! dit l’Ange.

Tu pleures donc parce que tu as peur qu’il t’oublie.

Crois-tu qu’on peut oublier une personne comme toi ?

- Oui, si ailleurs c’est mieux.

- Est–ce que l’Amour qu’on porte à quelqu’un peut s’oublier ?

- Non, répond l’enfant.

- Est-ce que l’Amour que quelqu’un nous a donné peut s’oublier ?

- Non, répond l’enfant?

- Tu l’aimais, toi, cette personne ?

- Oui, plus que tout.

- Elle t’aimait, tu crois ?

- Oui, mais des fois je me dis que si  elle m’avait vraiment aimé, elle ne m’aurait jamais quitté, elle aurait lutté plus fort.

- Toi toi toi…. Tu ramènes tout à ta petite personne, dis-moi ?

- Non …. c’est pas vrai.

- Alors dis-moi….. que crois-tu que c’est « la mort » ?

- La mort c’est quand on quitte son  corps et qu’on retourne au Ciel.

- Pourquoi quitte-t-on son corps ?

- Parce qu’il est trop fatigué ou trop malade ou parce qu’on a eu un accident…

- Qu’est-ce qui retourne au Ciel alors ?

- L’Esprit. C’est l’Esprit qui retourne au Ciel.

Le corps, lui, il reste sur Terre dans une tombe.

- Donc, l’Esprit peut vivre sans le corps.

Peut-être que le corps ce serait un peu comme un vêtement qui le recouvrirait pour lui permettre d’évoluer sur la Terre.

Hum !!! Tu crois que c’est ça ?

- Oui, c’est ça.

- Donc, l’Esprit, ce serait un peu comme tout l’Amour et les sentiments que cette personne a partagé avec toi, et le corps ce serait un peu comme le vêtement qu’elle aurait voulu ou dû porter à ce moment-là, pour vivre à cette époque-là ?

- Oui.

- Si tu avais à choisir, préférerais-tu garder auprès de toi l’apparence du corps de cette personne ou préférerais-tu garder l’Esprit aimant qui vivait « dedans » ?

- Sans hésitation, c’est l’Esprit qui m’a aimé que je garde. C’est lui que j’aime.

- C’est sans hésitation ?

- Oui, sûr.

- Te sens-tu encore aussi triste maintenant ?

- Non, j’ai compris que je pleurais la fin d’une apparence près de moi et que l’Amour qui m’aimait, dans cette apparence, était plus important.

- Pourquoi c’est plus important ?

- Parce que l’Amour ne s’oublie jamais.

Quand on reçoit de l’Amour, on ne l’oublie jamais.

Quand on reçoit une parole gentille, un vrai sourire, on ne l’oublie jamais.

- C’est vrai …. mais pour le fait qu’il soit parti en te laissant seul (ou à peu près) sur le chemin….

ça te rend toujours aussi triste ?

- Non, je vais me débrouiller avec le corps que j’ai et l’Esprit que je suis.

Je sais que tous nos bons moments sont en moi pour toujours, c’est comme une Force en moi maintenant.

- Vraiment ?

- Oui, vraiment.

Bon…. il va me manquer quand même un peu.

Ici, c’est pratique d’avoir un corps parce que l’ Esprit ne se voit pas.

Ça ferait trop bizarre de parler à quelqu’un d’invisible….

- Oui, dit l’Ange en rigolant.

- Et puis, je vais tous les jours lui envoyer des pensées d’Amour comme ça il saura que je veux garder le contact.

- Et lui, tu crois qu’il va t’envoyer des pensées d’Amour ?

- Oui, parce qu’il m’a aimé et qu’il m’aime pour toujours.

 

- Au fait, pourquoi pleurais-tu tout à l’heure ?

- Oh … c’est rien.

J’avais oublié que si quelqu’un nous avait aimé un jour, il nous aimait pour toujours. C’est pas la mort qui pourrait l’empêcher.

- Vrai de vrai, dit l’Ange.

La mort c’est juste comme une porte qu’on passe pour entrer dans une autre « pièce » de la Vie.

L’avantage par rapport à la « naissance » sur Terre, c’est que, de l’autre côté, c’est toujours pour vivre dans la joie.

Enfin…. quelquefois, on y trouve les quelques affreux qui ont laissé beaucoup de méchancetés ou d’horreurs sur cette terre mais, ne t’inquiète pas, des Anges hautement qualifiés et spéciaux,

les bloquent dans un coin en attendant qu’ils acceptent de changer et de faire amende honorable.

Au fait, la personne que tu ne pleures plus, elle était gentille, au moins ?

- Oh oui, très gentille. Je l’aimais trop.

- Je savais, dit l’Ange.

Je voulais juste te le faire dire pour que tu en soies plus sûr encore.

D’ailleurs….. je crois bien entendre qu’elle t’envoie plein d’Amour et d’encouragement pour tout ce que tu es dans la vie.

Tu crois que ça se peut ?

- Oui dit l’enfant.

Plus rien ne nous séparera jamais.

Tu peux lui dire comme j’ai été bête de tant pleurer et d’avoir cru que j’avais été abandonné.

Tu peux lui dire que je suis heureux qu’il ne souffre plus.

Tu peux lui dire que je l’aime.

- Mais tu viens de le lui dire toi-même, dit, sereinement, l’Ange.

Il te suffisait d’y penser très fort et la pensée a aussitôt rejoint le Coeur de celui à qui elle était destinée.

C’est beau la Vie, non ?

- Trop beau.

 

Auteur Inconnu

Quand tout va mal, Maman, Papa, Pierre c'est vers vous que mon coeur pleure .......

Retour à l'accueil